Découvrons quelques témoignages de bénévoles

« Ce service à l’accueil des pèlerins est une ouverture vers l’extérieur et un enrichissement spirituel ; il me permet de rencontrer des personnes d’origines géographiques et sociales très diverses. C’est une bouffée d’oxygène qui me fait voyager. Cela m’apprend sur la foi des autres et à respecter tout le monde».

 

 « La chapelle est le lieu de la Rencontre….avec le Seigneur, avec Bernadette. Rencontre avec tous ceux qui viennent confier leurs intentions à Bernadette. Et c’est là un émerveillement d’accueillir et d’écouter ces gens venus du monde entier, de voir leur foi et leur espérance.C’est un émerveillement de penser que le Seigneur entend toutes les souffrances déposées ici et qu’Il y répond dans le secret des cœurs.C’est une grande joie de pouvoir donner un peu de son temps pour le service de ses frères ».

 

« Avec les sœurs de la congrégation, qui sont toutes très accueillantes, nous avons beaucoup partagé ; avec l’équipe des bénévoles aussi, qui représentait une équipe internationale, venant du Japon, d’Allemagne, d’Espagne….Nous avons apprécié ce séjour avec eux, travaillant tout en s’amusant, au service de toute la maison, jardinage, ménage, service à table, accueil…les repas partagés, les temps de prière ensemble ».

 

« Pendant 30 ans, durant mes vacances, j’ai été bénévole à Lourdes. Aujourd’hui, je voulais continuer à vivre avec le message de Bernadette auprès d’elle, à Nevers. L’accueil et la disponibilité de tous ceux qui œuvrent dans la maison ont été pour moi comme un signe, tout comme la vierge Marie a accueilli Bernadette. Lourdes reste dans mon cœur et Nevers est la deuxième étape de ma vie de bénévole ».

 

« A Lourdes, la Sainte Vierge nous accueille en public ; à Nevers, elle nous accueille en privé ; c’est un petit coin de paradis. Bernadette est venue se cacher à Nevers, elle n’est pas une star ; je viens en tant que bénévole depuis trois ans pour dire « merci pour tout ». Ici, je me sens privilégié, je cherche à faire de mon mieux pour aider les autres, comme j’ai été aidé. Ma vie, depuis quelques années c’est, avec mes faiblesses, grandir dans l’humilité. Aux pèlerins rencontrés, je leur dis en parlant de Bernadette : Venez, Elle vous attend ».

 

« Je suis très triste de repartir. Ce temps de bénévolat a été un temps de grâce : vivre avec d’autres bénévoles, accompagner les pèlerins sur les pas de Bernadette. J’ai été très touchée par une rencontre avec deux dames camerounaises ; leur vie aujourd’hui, ressemble à celle de Bernadette ; elles venaient chercher ici du courage. Nous avons prié ensemble. J’ai eu aussi la joie d’accompagner un groupe des îles Marquises. Quelle émotion quand ils m’ont offert un collier de coquillages. Ce fut également des temps de prière, dans la paix de ce lieu dont la lumière aujourd’hui est très apaisante ».

 

« Croiser Bernadette, c’est un premier pas ; prendre un peu de temps près d’elle, c’est accepter la rencontre : écouter le récit de sa vie, découvrir celui qui l’a mise en mouvement et l’a entrainé à aimer les autres. Cette rencontre nous a donné envie de nous ouvrir, de partager ce que nous avons reçu d’elle. Ainsi, depuis quelques années, nous sommes bénévoles et mettons nos « talents » au service de la maison de Bernadette. Dans ce lieu, nous vivons une expérience intense, au sein d’une équipe, pour une cause tellement généreuse, belle et sanctifiante ! ».